Albalate Del Arzobispo

Albalate de l'Arzobispo

Écrit par: Teruel aujourd'hui

|

|

Il est temps de lire 6 m.

Albalate del Arzobispo : un mélange de traditions anciennes et de charme moderne en Aragon, Espagne

Albalate del Arzobispo est une ville pittoresque et municipalité située dans la province de Teruel, dans la communauté autonome d'Aragon, en Espagne. L'histoire de la ville est profondément ancrée dans ses monuments culturels et architecturaux préservés au fil des siècles. Le nom "Albalate del Arzobispo" lui-même témoigne de son riche passé, "Albalate" provenant du terme arabe "al-balat", signifiant "la route", et "Arzobispo" signifiant son association avec l'archevêché de Saragosse. Selon le dernier recensement de 2022, la ville comptait une population de 1,959 XNUMX habitants, chacun contribuant à la communauté et aux traditions dynamiques de la ville.

Situation et climat

Niché au cœur de la région de Bajo Martín, Albalate del Arzobispo constitue l'épicentre culturel de la région. Située à 136 km de Teruel, la ville occupe une position stratégique au pied de la Sierra de Arcos. Cet emplacement unique, sur la rive gauche de la rivière Martín et à une altitude de 342 mètres au-dessus du niveau de la mer, offre des vues à couper le souffle et un environnement serein. Le climat se caractérise par une température annuelle moyenne de 13.9°C, offrant une atmosphère agréable tant aux résidents qu'aux visiteurs. La commune reçoit des précipitations modérées, avec une moyenne annuelle de 376 mm, assurant un paysage luxuriant et verdoyant.

Étymologie

L'étymologie de « Albalate » remonte à l'époque arabe, dérivée du terme « al-balat ». Cette influence arabe est évidente dans de nombreux aspects de la ville, de son architecture à ses traditions. L'ajout de « del Arzobispo » au nom de la ville signifie son lien historique avec l'archevêché de Saragosse, soulignant son importance religieuse et culturelle dans la région.

Préhistorique

Albalate del Arzobispo est un trésor pour les passionnés d'histoire, en particulier ceux qui s'intéressent à la préhistoire. La ville abrite d'anciens abris d'art rupestre, notamment « Los Estrechos » et « Los Chaparros ». Ces abris présentent une gamme de figures, allant de dessins schématiques simplistes à des styles sous-naturalistes complexes, offrant un aperçu des expressions artistiques des civilisations anciennes. De plus, plusieurs sites archéologiques de la période énéolithique ont été découverts dans la ville, renforçant ainsi son statut de centre d'importance préhistorique.

Histoire

L'histoire de la ville est une tapisserie d'influences culturelles diverses. Des vestiges romains, notamment des murs et des céramiques, sont disséminés dans toute la ville, démontrant son importance à l'époque romaine. Le tracé de la ville, caractérisé par des rues étroites serpentant en pente, est un clin d'œil à ses origines arabes. Après sa reconquête par Ramón Berenguer IV en 1149, Albalate del Arzobispo devint un centre important de l'évêché de Saragosse pendant plus de six siècles. La période médiévale a vu la ville prospérer, avec une communauté juive florissante et un quartier juif dédié.

Âge moderne et contemporain

Le paysage architectural d'Albalate del Arzobispo a subi d'importantes transformations aux XVe et XVIe siècles. La construction de l'église de la Asunción et de l'ermitage de la Virgen de Arcos à cette époque témoigne de la prouesse architecturale de la ville. La ville joue un rôle central lors de la guerre de Succession, en soutenant sans réserve Philippe V. Cette allégeance vaut à la ville l'honneur d'avoir trois fleurs de lys sur ses armoiries. Le XVIIIe siècle marque le début d'une nouvelle ère de merveilles architecturales, avec la construction de l'église San José. L'introduction de la variété d'olive "empeltre" à cette époque a eu un profond impact sur le paysage agricole de la commune. Malgré les défis rencontrés lors des guerres carlistes et de la guerre civile espagnole, l'esprit résilient des habitants d'Albalate del Arzobispo a assuré sa croissance et sa prospérité continues.

Démographie

Les documents historiques dressent un tableau saisissant de l'évolution démographique d'Albalate del Arzobispo. En 1857, la ville fut reconnue comme la troisième zone la plus peuplée de la province de Teruel, ce qui témoigne de son importance dans la région. Cependant, comme de nombreuses villes d'Espagne, Albalate del Arzobispo a connu un déclin de sa population à partir des années 1950. Ce déclin peut être attribué à divers facteurs, notamment les défis économiques et les tendances migratoires. Malgré cela, la ville continue d’être une communauté dynamique, dont les habitants sont profondément liés à leurs racines et à leurs traditions.

Architecture religieuse

L'horizon d'Albalate del Arzobispo est parsemé de chefs-d'œuvre architecturaux qui reflètent son héritage religieux. L'église Asunción du XVIe siècle est un phare de l'éclat architectural de la ville, avec ses conceptions complexes et sa grandeur. Le couvent de Santa Ana, autre joyau architectural, témoigne de l'engagement de la ville à préserver ses monuments religieux. L'église San José et le sanctuaire de la Virgen de Arcos sont d'autres structures religieuses remarquables, chacune racontant une histoire unique du parcours religieux de la ville au fil des siècles.

Architecture civile

Au-delà de ses repères religieux, Albalate del Arzobispo abrite plusieurs merveilles de l'architecture civile. Le Château-Palais Épiscopal, datant des XIIIe et XIVe siècles, servait autrefois de résidence aux évêques de Saragosse. Sa structure et sa conception majestueuses reflètent l'importance historique de la ville. L'Hôtel de Ville de la ville, autre merveille architecturale, symbolise son importance administrative. Son architecture classique, combinée à sa situation centrale, en fait un point focal pour les résidents et les visiteurs.

Festivités

Les fêtes et célébrations font partie intégrante du tissu culturel d'Albalate del Arzobispo. La ville s'anime pendant la Semaine Sainte, avec les habitants participant à la route du tambor et du bombo, une tradition transmise de génération en génération. Le pèlerinage du lundi de Cuasimodo au sanctuaire de la Virgen de Arcos est un autre événement important, attirant un grand nombre de résidents et de visiteurs. Les festivités de septembre, dédiées à la Virgen de Arcos, sont un moment de joie et de fête, avec divers événements et activités organisés pour les habitants de tous âges.

Personnes notables

Au fil des siècles, Albalate del Arzobispo a accueilli plusieurs personnalités marquantes qui ont laissé une marque indélébile dans le paysage culturel et artistique de la ville. Mosén Juan Löpez de Sessé, juge d'Aragon, est l'un de ces personnages, connu pour sa contribution au cadre administratif de la ville. Juan José Gárate, peintre de renom, s'est inspiré de la beauté des paysages de la ville et en a capturé l'essence dans ses œuvres. Román García Gárate, écrivain prolifique, a immortalisé les histoires et légendes de la ville dans ses écrits. Ces personnes, ainsi que bien d'autres, ont joué un rôle central dans la formation de l'identité culturelle d'Albalate del Arzobispo.

Nature

Albalate del Arzobispo possède une riche tapisserie de merveilles naturelles qui attirent aussi bien les amoureux de la nature que les visiteurs occasionnels. La ville est nichée au milieu de la Sierra de Arcos, une chaîne de montagnes qui offre une multitude de possibilités de randonnées et de trekking. Les sentiers serpentent à travers des forêts denses, offrant un aperçu de la flore et de la faune locales. La rivière Martín, qui coule sereinement près de la ville, est un paradis pour les ornithologues amateurs, avec plusieurs espèces d'oiseaux indigènes résidant sur ses rives. La rivière offre également des possibilités de pêche et de kayak. Les parcs naturels qui entourent la ville sont des zones de conservation, préservant la biodiversité de la région et offrant une évasion tranquille loin de l'agitation de la vie quotidienne.

Monuments

Albalate del Arzobispo est un trésor de monuments historiques qui témoignent de son riche passé. Le Château-Palais Épiscopal est une visite incontournable, avec son architecture médiévale et son importance historique. L'église de l'Asunción, avec ses sculptures complexes et sa grande flèche, est une autre merveille architecturale. La place de la ville, ornée de statues et de fontaines, témoigne du patrimoine artistique de la ville. Les anciens ponts qui enjambent la rivière Martín sont des prouesses d'ingénierie, ayant résisté à l'épreuve du temps et à de nombreuses tempêtes. Chaque monument de la ville a une histoire à raconter, offrant un aperçu du passé glorieux de la ville.

Voyage d'information

Pour ceux qui souhaitent explorer Albalate del Arzobispo, voici quelques détails essentiels sur votre voyage :

Distance et temps de trajet depuis les villes voisines :

Teruel : Environ 136 km, soit environ 1h40 en voiture.

Saragosse: Environ 140 km, soit environ 1h30 de route.

Valencia: Environ 280 km, soit près de 3 heures en voiture.

Huesca : Compte tenu de son emplacement, le trajet depuis Huesca serait plus long, environ 2 heures 45 minutes.

Montrez votre amour pour Teruel

Laissez un commentaire